L'ANNIVERSAIRE DE FRANÇOIS

 

qu’elle m’ordonne de boire d’un ton qui ne tolère aucune discussion. Je vois apparaître, des profondeurs de son sac à main, une écharpe de soie et accepte de bon gré qu’elle attache mes mains à une poignée fixée à la porte.

      trait.gif (825 octets) Juste pour t’agacer, m’assure-t-elle.
      trait.gif (825 octets) Joyeux anniversaire, François!

      Après avoir rempli le verre, elle prend une gorgée de Champagne et la verse doucement dans ma bouche. Il coule de sa bouche à la mienne, tiédi et avec un petit goût de Gabrielle. Elle lèche les quelques gouttes qui glissent sur mon menton et m’embrasse fougueusement, presque rageusement en dardant sa langue dans ma bouche, sur mon visage, mon cou. Je la vois verser du Champagne sur ses seins et le lécher, une petite mine coquine au coin des lèvres.

      Je ne peux rien dire, rien faire d’autre que de la laisser se donner en spectacle... et je n’ai pas l’intention de m’en plaindre! Elle verse un peu plus de Champagne sur elle et se place devant moi pour que je puisse goûter le mélange sublime et incomparable du vin et de sa peau. Chaque fois qu’elle en avale un peu elle m’en fait boire aussi, les bulles se mélangeant à notre salive.

      Elle prend place sur le siège en face du mien et recommence à se caresser lentement. Ses doigts aux ongles peints écartent ses lèvres, rosés et tendres, pour atteindre son but plus rapidement et, sans doute, pour me torturer davantage...

      Je donnerais tout au monde pour pouvoir la toucher, l’embrasser, la faire jouir avec ma langue, mes doigts. Cette femme qui est mienne tout en étant une autre... Elle se caresse encore quelques minutes avant de s’arrêter, le souffle court, se sentant trop près de l’extase.

      Elle coule enfin vers moi, déboutonne ma chemise avec une lenteur insoutenable, retire mes pantalons en ne faisant que m'effleurer du bout des ongles. M'arrachant de petits frissons...

   

13

Suite

 

Accueil Textes / 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15